Renaissance Paris Vendôme

Hôtel

Le raffinement en plein coeur de Paris Au XVIIIème siècle, s’élevait à l’emplacement actuel de l’Hôtel Renaissance Paris Vendôme, le Grand Hôtel de Noailles, propriété du Duc de Noailles de France. Cet hôtel particulier fut confisqué à la Révolution Française et ce n’est qu’en 1815, que le Duc de Noailles pût enfin le racheter. En décembre 1815, l’hôtel fût repris par le Sieur Piriac qui le revendit à son tour, en août 1830, à Casimir Perier, banquier et député sous la Restauration et Président du Conseil en 1831. C’est sur ces terrains de l’hôtel de Noailles que fut ouverte en 1830, la rue d’Alger (en souvenir de la prise d’Alger le 05 Juillet 1830), et qui fut prolongée en 1832, par la rue du Mont Thabor (du nom de la victoire de Bonaparte sur les Autrichiens le 27 Avril 1799). Racheté par Marriott International en 2005, l’Hôtel Renaissance Paris Vendôme a été entièrement rénové par les soins du décorateur Pierre Yves Rochon. L’inspiration Art Déco s’harmonise parfaitement avec les rondeurs des années 50 et crée ainsi pour nos clients une intimité certaine. Les tissus et les meubles ont été dessinés spécialement pour l’hôtel. Nos clients ont à leur disposition les espaces suivants: -Lobby: espace détente à proximité de la réception et de la conciergerie -Salon Bibliothèque et son coin cheminée : il s’ouvre à droite de la réception et propose en hiver feu de cheminée au bois odorant. -Business Center: ce dernier met à disposition des clients un bureau entièrement équipé de matériel informatique et bureautique avec connexion Internet. -Bar Chinois: composé de décorations et antiquités chinoises, lieu idéal pour les rendez-vous. -L'espace détente : cet espace situé au sous-sol offre une piscine, un espace fitness , un sauna ainsi qu’un hammam.

ADRESSE : 4 rue du mont thabor - 75001 Paris 1e arrondissement - Ile-de-France
Accéder au site

Contacter l'établissement

Votre message a été envoyé avec succès.
Une erreur est survenue.
Ce champs est requis.
Ce champs est requis.
Ce champs est requis.